You will never walk alone

Une voix, une présence pour nous rappeler que nous ne sommes pas seuls sur le chemin de la vie.

Une étreinte, une chaleur pour accompagner le cœur parfois meurtri.

Une alchimie musicale qui transforme l' oppression en ouverture, en compassion.

Original en terre cuite, disponible en tirage

H50/40/25

Original en terre cuite, disponible en tirage

H50

En 1619, les premiers esclaves, arrachés de force à la cote ouest Africaine, sont importés aux États-Unis pour pourvoir aux travaux agricoles.

Dès 1700 l' esclavage dans les pays du sud des États-Unis est une réalité qui s' appuie sur des bases juridiques, les codes noirs, proclamation sans ombrages d' un racisme affirmé.

C'est en 1865, en l' occasion de la victoire des pays du nord qui met fin à la guerre de sécession, que l'abolition de l' esclavage est déclarée sur tout le territoire. Cependant la discrimination raciale reste présente et la réalité sociale des rapports blancs/noirs dévoile son nouveau visage, celui de la ségrégation, celui du cloisonnement ethnique.

La lutte pour l' égalité véritable entre tous les individus sera âprement poursuivie tout au long du 19eme et 20eme siècle.Il faudra attendre le mouvement social, intellectuel et artistique des années 60 pour que les revendications citoyennes à grande échelle pressurisent  suffisamment le gouvernement et permettent en 1957 que l' état adopte les lois du droit de vote pour tous et 1964 pour que la grande loi des droits civiques soit votée, mettant fin au système ségrégationniste.

Un long combat donc, qu' il est bon de ne pas oublier, de ne pas oublier que les forces de la réconciliation ont pris le pas sur celle de la violence et que cette victoire fragile doit être entretenue choyée et poursuivie.

"As I became more knowledgeable I came to my own conclusions about separatism. In the white man's world the black man would always lose out, so the idea of a separate black nation, whether it was in America or in Africa, made sense. But I didn't believe that there was any basic difference between the races - whoever is on top uses whatever means they can to keep the other down, and if black America was on top they'd use race as a way of oppressing whites in exactly the way they themselves were oppressed. Anyone who has power only has it at the expense of someone else, and to take that power away from them you have to use force, because they'll never give it up from choice. That is what I came to believe, and it was a big step forward in my political thinking because I realised that what we were really fighting for was the creation of a new society. When I had started out in the movement all I wanted were my rights under the constitution, but the more I thought about it the more I realised that no matter what the president or the supreme court might say, the only way we could get true equality was if America changed completely, top to bottom. And this change had to start with my own people, with black revolution."

                                                                                                                                                                          Nina Simone, publié en 1992

                                                                atelierlazart