Crâne d' homme bélier

Prisonnier de mes pensées, je suis le jouet de la peur et je me tiens ainsi courbé, sans jamais trouver

l' audace de vivre debout.

Mais le cœur brûle de son courage, et par le feu il a orné mon visage de deux cornes de bélier.

Original en terre cuite

H21/15/20

                                                                atelierlazart